Notre guide complet pour devenir auditeur Qualiopi

par | 4 Juil 23 | Actualités Qualiopi, Certification Qualiopi, Débuter dans Qualiopi

Avec la certification Qualiopi, beaucoup de français ont découvert les auditeurs et se sont sûrement questionnés sur ce métier. Nous avons donc décidé de décrypter cette activité pour vous en donner toutes les informations et les exigences. Et si vous souhaitez en devenir un, les deux auditeurs de la team RELTIM vous racontent leur expérience.

Nos 2 auditeurs Qualiopi nous parlent de leurs métiers

Fabrice Tirel

Fabrice Tirel

CEO de Reltim, auditeur Qualiopi certifié par Afnor

Elodie Pasquiou

Elodie Pasquiou

Auditrice Qualiopi certifiée par Afnor

C’est quoi le métier d’auditeur Qualiopi ?

Les missions

L’auditeur a pour mission de faire des audits.

Qu’est-ce l’audit Qualité ?

« Un audit qualité est un processus systématique, indépendant et documenté fondé sur des preuves permettant d’évaluer de manière objective la conformité »

Beaucoup de mots qui finalement définissent un métier peu connu et qui demande de multiples qualités assez spécifiques.

Un auditeur  indépendant

D’abord l’indépendance : être neutre et indépendant requièrent un équilibre car cela demande aussi une impartialité. Ne pas prendre parti, ne pas conseiller (c’est si souvent confondu alors l’auditeur n’en a contractuellement pas le droit), ne pas donner son avis ni son opinion (ce qui n’est pas si simple quand on est bienveillant et constructif).

Ensuite, il faut avant tout écouter. Laissez les audités expliquer les missions, méthodes, process et ensuite s’appuyer sur les faits et les preuves. Restez objectif et ne pas avoir de biais d’interprétation.

Ça fait beaucoup. Combiné à de fortes capacités de communication et de rédaction, voici donc le tableau des qualités de l’auditeur type.

Rigueur

Connaissance approfondie des normes qualité et des réglementations en vigueur, capacité à suivre des procédures strictes, précision dans l'analyse des données.

Esprit d'analyse

Capacité à examiner les processus et les systèmes de manière critique, compétence dans l'identification des problèmes potentiels et des causes sous-jacentes.

Capacité de communication

Excellentes compétences en communication écrite et orale, aptitude à présenter des résultats d'audit de manière claire et concise, capacité à interagir efficacement avec les différentes parties prenantes.

Objectivité

Capacité à rester neutre et impartial lors de l’évaluation, compétence dans l'identification des conflits d'intérêts potentiels et la gestion de ceux-ci.

Sens de l'organisation

Capacité à gérer efficacement les tâches et les priorités, compétence dans la planification et l'organisation des audits, aptitude à respecter les délais et les livrables attendus.

Esprit d'équipe

Capacité à travailler en collaboration avec d'autres membres de l'équipe d'audit, aptitude à favoriser un environnement de travail harmonieux.

Capacité d'adaptation

Souplesse dans l'adaptation aux différents secteurs et environnements de travail, compétence dans l'acquisition de nouvelles connaissances et compétences en matière de qualité avec une logique d’amélioration permanente.

Sens de l'éthique

Connaissance des principes éthiques liés à l'audit qualité, compétence dans le respect de la confidentialité des informations et des données.

Espace ressources Qualiopi

Reltim offre gracieusement une précieuse bibliothèque de documents incontournables dédiés à la certification Qualiopi.

librairie ressources qualiopi

Les exigences des certificateurs

Pour réaliser des audits de certification, il faut être missionné par un Organisme de certification accrédité ou autorisé par le COFRAC. La liste, disponible sur cette liste, en compte 36 au moment de la rédaction de cet article. Ces organismes répondent aux exigences du COFRAC décrites dans ce document : CERT-CPS-REF-46 (cofrac.fr) Concernant les compétences requises des auditeurs, le document fait référence à l’Article 2 de l’Arrêté du 6 juin 2019 relatif aux exigences pour l’accréditation des organismes certificateurs.

« Compétences des auditeurs. L’organisme certificateur candidat précise les critères d’expérience professionnelle dans le champ de la formation professionnelle pour qualifier les auditeurs. L’auditeur doit également disposer d’une formation ou d’une expérience professionnelle dans le domaine de l’audit. »

Chaque Organisme de certification défini ses critères de sélection des auditeurs dans le respect des exigences du COFRAC.

Voici des exemples de justificatifs à apporter :

  • Attestation de formation à l’audit (techniques d’audit tout domaine) ISO 19011 et/ ou copie CARTE ICA/IRCA pour les auditeurs tierce partie et /ou Attestation de formation QUALIOPI et/ou Un relevé d’activité d’audit (interne, tierce partie…) tout secteur de moins de trois ans.
  • CV mettant en avant l’expérience et /ou Liste des interventions en tant qu’auditeur au sein d’OF /CBC/VAE/CFA et/ou 6 missions selon un LABEL reconnu CNEFOP et /ou Liste des interventions en tant que formateur et /ou Liste des interventions en tant que consultant au sein d’OF/CBC/VAE/CFA
  • Suivre un e-learning sur le référentiel national qualité, les modalités d’audit et l’outil de rapportage spécifique à l’organisme certificateur
  • Réaliser un ou plusieurs audits d’observation
  • Compléter un QCM sur le référentiel

En résumé, le métier d’auditeur Qualiopi est accessible mais nécessite une formation et une expérience réelle dans le domaine de la formation.

Comment devenir auditeur ?

Ayant été bercé dans la qualité depuis mes études, le métier de l’audit a forcément croisé mon chemin. Après avoir fait la formation IRCA 9001 en 2003, nos chemins se sont séparés. Et puis il y a eu Qualiopi. Vous savez, c’est fréquemment le cas, le métier d’auditeur et le métier de consultant sont souvent complémentaires dans notre activité. Pour bien connaitre le référentiel il faut le travailler et l’étudier, puis l’auditer. Naturellement, l’arrivée de Qualiopi a suscité un pic d’activité d’audit, donc un besoin d’auditeurs. L’audit a recroisé mon chemin. Mais le but est d’être un bon auditeur (vous savez, comme le bon chasseur).

Comment faire ?

D’abord, retourner en formation. En mai 2020, 3 jours complet sur l’audit au sein d’AFNOR Compétences, ce qui parait un excellent tremplin pour revoir les basiques et s’exercer en groupe. Puis, se jauger. L’instant X, en passant la certification de personnes avec AFNOR Certification.

Et puis la Victoire : la carte « officielle » obtenue, naturellement reconnue par les organismes de certification. Fraîchement renouvelée en 2023 pour 3 ans ! Le reste ? La pratique, à la fois en audit à blanc et de certification. Car c’est toujours la même chose : il faut s’exercer et surtout écouter.

Puis revenir sur les fondamentaux le plus souvent possible. Mais avant tout, je reviens au référentiel pour être le plus juste dans les constats. C’est important ne pas arriver avec des biais (ou des déformations professionnelles si souvent observées.)

Fabrice TIREL

CEO, Reltim

Ce n’est pas sorcier !
Je suis devenue auditrice Qualiopi en 2 mois. Bien sûr, j’avais quelques prédispositions : qualités relationnelles et rédactionnelles, goût du travail bien fait, sens de l’observation et esprit d’analyse.
Je me suis tout d’abord plongée dans le Référentiel. A la nuit tombée, les enfants couchés, j’y ai passé des heures. Jusqu’au jour où, le déclic a eu lieu ! Quand toutes les pièces du puzzle s’emboitent et que le Référentiel devient une histoire, une suite logique d’exigences non plus les unes à côté des autres mais liées entre elles. Alléluia !

Le processus était en marche. J’allais pouvoir contribuer à la qualité de la formation professionnelle, à la montée en compétences des apprenants, à leur épanouissement professionnel et par là même personnel, participer à des reconversions réussies comme celle que j’étais moi-même en train d’initier.

Inscription à la formation dispensée par AFNOR Compétences, mobilisation de mon CPF, suivi de la formation et passage de la certification, une fois ces étapes franchies, j’ai obtenu la carte d’Auditrice certifiée.

Depuis février 2021, j’interviens comme consultante pour le Cabinet conseil Reltim en accompagnant des organismes dans leur démarche qualité et en réalisant des audits à blanc. Et après 2 années d’expérience concluantes, je réalise aujourd’hui des audits pour Apave certification. Dans ce cadre, pas de recommandation seulement l’évaluation des preuves au regard du Référentiel.

Je travaille comme indépendante sous le régime de la micro-entreprise ; Activité que j’ai conjuguée durant 2 ans avec une activité salariée, comme cela est permis (j’étais une Slasheuse !), avant de plonger définitivement dans le grand bain de l’entreprenariat le 15 mai 2023. Merci à Fabrice TIREL à qui je dois ma propre montée en compétence et la concrétisation de mon projet de reconversion, ou d’évolution, tout dépend de la vision.

Elodie PASQUIOU

Consultante en communication commerciale, Reltim

Accompagnement Qualiopi

Accompagnement dans l’obtention et la conservation de la certification Qualiopi, ainsi que un catalogue de 4 formations prises en charge par l’OPCO.

certification

3 conseils pour bien se lancer

Se former au titre d’auditeur

L’une des choses les plus importantes est, bien entendu, de se former pour devenir auditeur. Vous l’avez vu avec les témoignages de nos deux auditeurs, faire une formation est la base même pour devenir auditeur. Il existe plusieurs organismes qui vous proposent cette formation, mais on ne saurait que trop vous conseiller de la faire chez un organisme très reconnu dans le domaine de l’audit, comme AFNOR.

Avoir une très bonne connaissance du RNQ

Vous avez votre formation d’auditeur, c’est très bien. Mais si vous n’avez pas la connaissance nécessaire du RNQ, vous ne pourrez pas être un bon auditeur. Il faut que le RNQ, vous le connaissiez par coeur (ou presque). Qu’il devienne un peu comme votre doudou, que vous puissiez bien définir chaque indicateur sans vous tromper, avec les preuves liées. vous avez la possibilité de lire, et relire, et relire encore et toujours le RNQ, jusqu’à ce qu’il n’est plus aucun secret pour vous. Mais vous avez également la possibilité de suivre la formation que nous vous proposons sur le sujet.

Echanger avec ses pairs

L’un des meilleurs moyens de ne jamais se reposer sur ses acquis, c’est d’échanger avec ses pairs, faire ce que l’on appelle des audits croisés. Cela vous permet d’avoir un autre point de vue, de débattre sur certains points et de toujours garder l’oeil ouvert. C’est ce que font parfois Elodie et Fabrice dans notre équipe.

Conclusion

Pour conclure, nous pouvons dire que nos parcours et expériences sont des bénéfices pour nos clients. Réaliser des missions d’audit nous confère de la crédibilité aux yeux des clients. Accompagnateur et auditeur, ce n’est pas le même métier mais cela permet de voir le même sujet par l’autre bout de la lorgnette. Cette double vision fait partie de notre valeur ajoutée.

Vous avez une question ? Vous voulez donner votre avis ? Postez un commentaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *